Catégories
conférences

SSTIC 2010 – Mercredi matin : 2ème conf

Watermarking medical images : Application and methods

Par Gouenou Coatrieux.

Le principe : moduler l’image pour y insérer des données. Ces données peuvent servir à protéger l’image contre les modifications afin de la restaurer en cas d’altération.

Les techniques employées en milieu médical sont les mêmes que pour l’industrie du multimédia, l’intérêt est de pouvoir assurer la sécurité du contenu et plus particulièrement sa fiabilité. Car une information médicale altérée peut avoir un impact grave sur le diagnostic. Dans le cas d’une fraude à l’assurance, la validation de l’intégrité de l’image prend vraiment son sens.

L’autre application du tatouage numérique, c’est l’insertion de métadonnées pour faciliter l’utilisation des bases de données d’images, et permettre de la restaurer en cas de problème.
De la même manière, un ensemble d’informations sur la pathologie ou sur le contexte de l’image pour faciliter le diagnostic.

Le problème de ce tatouage, c’est qu’il peut altérer l’image et éventuellement avoir un impact sur le diagnostic.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *