Catégories
humeur

De la fermeture de MegaUpload à la création d’un fichier central d’identités

La fermeture de MegaUpload a fait couler beaucoup d’encre, a alimenté beaucoup de conversations autour du café… Le fan de séries jettables, le consommateur d’un film d’un soir s’est retrouvé sans source de téléchargement du jour au lendemain, MegaUpload était dans tous coeurs mais le pouvoir souverain a repris ses droits. Je vais essayer de ne pas alimenter le débat en répêtant une fois de plus que l’offre légale est complètement à coté de la plaque… Si beaucoup de personnes sont prêtes à débourser quelques euros pour un compte premium, c’est qu’il existe certainement un business à prendre. Il sera certainement moins profitable qu’une vente d’un Blu Ray à 20€ mais touchera certainement beaucoup plus de monde.

La fermeture de ce site est donc anecdotique, car d’autres sites vont prendre le relai, même si la peur du FBI porte un peu ses fruits, il suffira certainement de migrer vers un pays ou le droit à la propriété intellectuelle est dessinée d’une manière plus floue. De plus le P2P a repris du poil de bête peu de temps après. Les utilisateurs s’organisent autour de communications chiffrées et d’intermédiaires de téléchargement (à la manière de TOR) pour rendre tout traçage et pistage très difficile…

Nous avons vu récemment l’émoi devant les nouvelles lois américaines SOPA et PIPA et face au réel succès de la loi HADOPI ,nous ne pouvons que saluer tout cela.

Le contrôle de l’internet n’aura donc pour raison majeure que le piratage d' »honnêtes » gens. Il faudra à mon avis que les mesures soient réellement adaptées aux menaces. Nous ne parlons évidemment plus depuis quelques temps de la cybercriminalité qui reste à mon avis des activités très lucratives et qui peuvent être plus dommageables pour des personnes physiques ou morales.

Nous venons d’apprendre que l’assemblée nationale a voté pour l’établissement d’un fichier central d’identité, le tout saupoudré d’informations biométriques. Tout cela a certainement des effets bénéfiques sur la chaine de confiance que l’on pourra établir sur Internet ou ailleurs. Mais cette centralisation a des effets pervers, et les services de « flicage » peuvent devenir problématiques surtout si ces données sont centralisées. Quel importance donner à une centralisation de données concernant la totalité du peuple français ?

Bien sûr nous voyons qu’à l’heure de Facebook l’importance des données personnelles ne coute qu’une petite 100aine de milliards de dollars…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *