Catégories
conférences

SSTIC 2012 – 10 ans de SSTIC

Par Fred Raynal, Nicolas Fischbach, Philippe Biondi

SSTIC, c’était mieux avant ?

2001: la SSI est une blague en France
– pas de conférences tech en fr
– des bières au bar de la marine
– et si on montait un conférence ? 🙂

Depuis le SSTIC à migré rue de la soif.  Darwin et Marx ont dicté leur loi, et ainsi le prix pour les étudiants est resté bas, comparativement au prix pour les salariés qui peuvent payer plus. Les inscriptions sont elle une selection naturelle qui, pour la première édition fut fait manuellement et par les orga (FAIL). puis les Editions Diamond ont géré les inscriptions.

Dès le début, les publications sont resté un point fort et il n’y a pas de limite de taille avec 98 pages pour la plus grosse soumission. car les slides ne suffisent pas. l’ouverture est grande puisque tout est disponible en ligne. coté sponsors c’est les inscrits et sinon il y a eu 2 sponsors, le CEA et l’OSSIR.

Quelques taunt lancé contre l’ANSSI, c&esar, le nouveau commité d’orga etc… 🙂 (NDLR: difficile à retranscrire).

L’objectif de SSTIC était de mélanger universitaires, étatiques et professionnels pour créer une émulation. et l’accès libre aux publications gratuitement et sans contrainte est un vrai plus.

Le top 5 des orateurs c’est marie barel 5x pour ses talk juridiques, nicolas ruff 5x, loic duflot 5x et Vincent Nicomette 6x au travers de ses thésards et stagiaires, mais c’est philippe lagadec qui détiens le record avec 7 présentations.

Véronique de Diamond Edition à beaucoup fait pour l’organisation de SSTIC.

Les moments les plus mémorables de SSTIC c’est les Rump avec le hacking d’un téléphone via bluetooth en direct, en 2005 le hacking live d’une box adsl, en 2006  une ambiance particulière avec l’affaire clearstream, l’invasion des services de renseignement, et le faux hack du SMTP du président de la république. En 2008 il y a eu le faux hack du site des impots avec la faille open-ssl debian. Il y avait meeSSTIC, et les blagues sur le temps qui passent avec SSTIC TAC, SSTIC TAC….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *